LE VOYAGE DE NAMBU

LE VOYAGE DE NAMBU

Extrait : Le Voyage de Nambu

- Tu attends beaucoup de demain et je suis aussi ici pour t’être utile. A mon tour, j’aimerais te poser une petite question : t’intéresses- tu au talent?
- Pour moi, le talent est l’expression de l’Homme qui manifeste sur terre ce qui réside du plus profond de lui.
- Bien. Dis-moi maintenant : ce talent s’accomplit-il au travers d’une action ou est-il une présence par nature ?
- Je pense qu’il est lié à l’inné et s’accomplit sans l’aide de la réflexion. Le talent ne s’apprend pas par le travail mais se découvre au moyen de celui-ci.
- Allons plus loin. Crois-tu que le talent soit entier en chacun et n’attende que son moment pour vivre au grand jour ?
- Oui. Le plus difficile est de libérer ce qui entrave son expression. Le talent en soi se découvre lorsque l’on se voit accomplir quelque chose avec légèreté, un peu comme si on ne le faisait pas. Tout le reste, c’est du travail.
- Est-ce que tu penses que l’on a des talents non découverts en soi ?
- L’homme découvre sa nature véritable au moment où sa destinée se révèle. Il apprend aussi la vie à travers les desseins qui s’expriment autour de lui. Lorsque son génie ne se manifeste pas, c’est qu’il n’y a pas suffisamment d’espace vide en lui pour lui permettre d’émerger.
Oktan apporta des précisions :
- Le talent que nous exprimons élargit notre vision sur notre vie intérieure. Par ailleurs, le talent extérieur qui se révèle autour de nous, amène à une meilleure compréhension de la vie. Nous sommes d’accord, Nambu. Que comptes-tu faire pour laisser vivre le tien ?
- Je vais m’intéresser à ce que je suis réellement et m'ouvrir sur ce qui m’entoure.
- Ne devrais-tu pas d’abord te libérer de ce qui t’intéresse et ce dont tu crois avoir besoin pour permettre à ta destinée d’exister ?
- Maître, que veux-tu dire par là ?
- Prendre conscience de ne pas être à sa place amène une réflexion, mais celle-ci doit ensuite laisser place à l’observation. La claire vision a besoin d’espace: elle s’acquiert par la pratique du silence intérieur. Il s’agit de faire confiance à notre force initiale afin qu'elle nous montre le chemin.
- Lorsque l’eau s’agite en face de nous, on ne peut voir le reflet de notre vrai visage.
- C’est exact, Nambu !
- Mais comment s’acquiert la présence du silence intérieur ?
- Par l’écoute de ce qui se passe en soi. Par manque de pratique, cette présence paraît vide et sans intérêt. Aussi cherche-t-on la plupart du temps à y échapper pour combler notre vie. Mais pourtant, c’est bien de là que découle le secret. Sans l’essence initiale, toute action est inutile, pure perte de temps ! Va dans un endroit calme où tu peux te retrouver. Ensuite, tu pourras commen-cer à écouter…
- Mais que dois-je entendre ?
-Ton corps vit. Ecoute-le et tu com-prendras ce qu’il est. La première étape consiste à prendre réellement conscien-ce de notre existence.
- Mais, que vais-je entendre?
- Ce que tu es réellement s’exprime bien au-delà de tes pensées. Ton corps t’expliquera pourquoi il est ainsi. Peu à peu tu commenceras à comprendre ton essence et l’origine de ses vibrations. Ton corps est réactif à ce que tu lui fais vivre. Certes, tout cela prend du temps, mais lorsque tu sais aller au fond des choses, tu en comprends les raisons. Laisser s’exprimer l’essence de ton être te libère de ce que tu n’es pas.



11/11/2013
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 60 autres membres